Banner.jpg

 

Présentation des lauréats et mentions : Bâtiment résidentiel groupé

 
"Le jury a décidé à l’unanimité, d’attribuer un prix et une mention après plusieurs tours de table et discussions sur l’image générée par le PBH.
Selon eux, les bâtiments lauréats du prix doivent représenter la vision actuelle de notre métropole et aujourd’hui, on n’habite plus comme on habitait avant. Ce prix a un impact sur les acteurs de la construction, c’est donc une lourde responsabilité pour le jury de transmettre le bon message.
C’est donc dans cette optique de valoriser un habiter autrement que le jury a attribué une mention au bureau Pierre Blondel Architectes pour la construction du projet Potelier situé rue du Wimpelberg 188 à 1120 Bruxelles.
Ce lieu de vie et d’habitation accueille 20 personnes adultes handicapées mentales. Chacun y a sa chambre et plusieurs espaces communs permettent des échanges faciles et agréables. Bien qu’il soit hors de la ville, ce projet est consistant et maintient une vision de métropole urbaine."

Pierre Blondel Architectes - Potelier

Mention

 

Situation:
Rue du Wimpelberg, 188 - 1120 Bruxelles

Programme : 
Construction d'un immeuble de logements collectifs adaptés







Description : 
Le projet fait partie d’un ensemble d’ASBL au service des personnes handicapées mentales.

Ce nouveau lieu a pour but d’offrir un logement et une solution d’accueil à 20 personnes pour qui trouver un logement adapté à son handicap est devenu une mission impossible. Ce projet deviendra la 6ème étoile des ASBL « Nos Pilifs ».

Il a semblé essentiel à l'architecte de réaliser un bâtiment exemplaire du point de vue technique mais aussi humain. C’est donc dans cet objectif qu'il a dès le début, et avant les premières esquisses, visité avec le maître de l’ouvrage une série de centres.
Ce type de programmation étant relativement atypique et innovante, mais répond à un besoin réel, les centres visités étaient soit au service des personnes vieillissantes, soit au service de personnes handicapées mentales ou physiques.

De ces visites, il est apparu que la meilleure solution consistait en la division du programme en petites unités familiales. Ceci correspondait également aux attentes du maître de l’ouvrage dont les objectifs étaient de privilégier au maximum l’idée d’une dimension humaine.
Au sein même du bâtiment, le projet vise à créer un lieu chaleureux et accueillant en privilégiant des petites unités de vies à l’échelle familiale de 5 personnes.

Ces unités sont conçues pour favoriser les échanges en petits groupes organisés autour de 2 espaces communs par unité, un salon intérieur et un espace extérieur variant suivant sa localisation dans le bâtiment, un jardin, un patio ou une terrasse.
En parallèle, d’autres lieux sont prévus communs à l’ensemble des habitants, la salle à manger, des salles d’activités polyvalentes, une terrasse et un jardin.
L’ensemble des espaces extérieurs sont variés: terrasses privées de grande dimension pour les chambres aux étages, petits jardins privés pour les chambres au rez. Patios et terrasses collectives par unité “familiale”, terrasses et jardin pour l’ensemble de la collectivité.

Flexibilité: la trame du plan permet une évolution dans l’usage des locaux de certaines chambres. Elles sont disposées pour êtres jumelés afin de former un petit appartement pour un couple ou pour des ami(e)s décidant de cohabiter.
La toiture verte  des bâtiments représente une surface de 295m2. Ces toitures sont composées de 7 cm de substrat + différents sedum ( type Sedum acre, sedum lydium, Sedium minor, Sedum Album coal carpet, Sedum oreganum, Sedum sexangulare, Sedum hispanicum…).
La parcelle directement contiguë au projet côté façade arrière fait partie d’une zone naturelle à préserver. L’avenir donc du voisinage direct aura tendance à rester relativement végétal. Le projet vise donc à maintenir au mieux la nature et la biodiversité du site.

 

" Dans cette même optique d’un autre habiter, mais de manière encore plus généreuse, le jury a salué avec le premier prix, le projet d’habitat groupé Brutopia, réalisé par le bureau Stekke + Fraas Architectes, situé avenue Van Volxem 385 et rue de Mérode 447 à 1190 Bruxelles.
Avec sa démarche forte, ce bureau a répondu brillamment à la question du comment habiter Bruxelles ensemble. Bien que le jury a regretté quelques manques d’un point de vue spatial, Brutopia est une réelle réponse à un mieux vivre ensemble et mérite d’être une image de la manière d’habiter Bruxelles à l’heure actuelle."

 

Stekke + Fraas Architectes - Brutopia

 

1er prix

 

 

Situation:
Avenue van Volxem 383 et rue de Mérode 449 - 1190 Bruxelles

Programme : 
Construction de 2 immeubles comprenant 27 logements passifs et 2 logements très basse énergie







Description : 
L'intervention était de démolir des bâtiments existants et reconstruire 2 immeubles de logements (29 unités dont 27 passives et 2 très basse énergie) + rez-de-chaussée commercial et sous-sol affecté au parking.

Le bâtiment est repris comme BATEX2009 (bâtiment exemplaire) par l’IBGE pour un ensemble d’atouts : ses performances énergétiques, la qualité environnementale proposée, une volonté de concevoir des logements flexibles pour tendre vers une durabilité de ces lieux de vie, ainsi qu’un mise en commun des équipements au sein du projet. Celui-ci a également remporté le prix blue house en 2013.

Il s’agit d’un projet mené entièrement en auto-promotion par un groupe d’acheteurs constitué en 2008. La volonté des membres de l'asbl était de continuer à vivre à Bruxelles à un prix abordable et dans un logements taillé sur mesure, loin de la standardisation in-hérente aux projets de promotion.

Les bâtiments prennent place sur un terrain qui était un chancre, le site était également pollué. La parcelle entièrement bâtie précédemment est largement dégagé (jardin collectif de 700m2) et permet une verdurisation de l’intérieur de l’ilot.
Tous les logements organisés en duplex ou simplex sont traversant.

La question de la mobilité fut également au centre des préoccupations : choix du site, grand local vélos, systèmes de voitures partagées autogéré, borne de recharge pour voitures électriques, … 

Le rez-de-chaussée sera occupé par des services qui seront ouverts à toutes les personnes du quartier. Brutopia vise par là à étendre son ancrage social et à favoriser les liens interculturels et intergénérationnels.
Le projet s'implante sur une parcelle traversante entre la rue de Mérode et l'avenue van Volxem à Forest. La parcelle est complexe car située presque dans la partie le plus étroite de l'ilot assez peu verdurisé. L’organisation générale du projet est simple : un seul noyau de circulation par bâtiment. Une coursive extérieure couverte distribue les différents logements. Elles sont à la fois un espace de rencontre potentiel et un lien avec les rues : une sorte de trottoir suspendu.